Chroniques

Circé

Titre : Circé

Autrice : Madeline MILLER

Éditions : Pocket

Nombre de pages : 559

.

Synopsis Fruit des amours d’un dieu et d’une mortelle, Circé la nymphe grandit parmi les divinités de l’Olympe. Mais son caractère étonne. Détonne. On la dit sorcière, parce qu’elle aime changer les choses. Plus humaine que céleste, parce qu’elle est sensible. En l’exilant sur une île déserte, comme le fut jadis Prométhée pour avoir trop aimé les hommes, ses pairs ne lui ont-ils pas plutôt rendu service ? Là, l’immortelle peut choisir qui elle est. Demi-déesse, certes, mais femme avant tout. Puissante, libre, amoureuse…

.

.

Mon avis : Aujourd’hui, c’est d’un livre qu’on a beaucoup vu au moment de sa sortie dont je vais vous parler, c’est d’ailleurs parce qu’on l’a un peu trop vu passé sur les réseaux que j’ai mis du temps à l’acheter et je suis contente d’avoir attendue mais je suis surtout contente de l’avoir lu !

Toute l’histoire retrace la vie de la sorcière Circé, fille d’une nymphe et d’un Dieu. Circé est un personnage que je ne connaissais pas du tout et j’ai adoré découvrir son histoire. Si au début j’ai eu un peu de mal avec Circé, j’ai finalement appris à la découvrir et à la comprendre.

Ce roman retrace donc l’entièreté de la vie de Circé : on découvre son enfance qu’elle a passé dans l’ombre de son père et détestée de sa mère, puis on la suit lors de son exil sur l’île d’Æaea. Plus tard dans l’histoire, on va découvrir son rôle dans la naissance du Minotaure, on va croiser Jason et Médée, découvrir quand et pourquoi Scylla est devenue un monstre et surtout on va rencontrer Ulysse puisque ce dernier passera par l’île de Circé pendant son retour vers Ithaque… Qu’on s’y connaisse en mythologie ou pas, l’autrice nous décrit tout avec soin.

J’ai adoré la plume de l’autrice que je ne connaissais pas et qui s’est avérée addictive, j’ai vraiment eu la sensation d’être immergée dans l’histoire et si la mythologie vous intéresse un minimum, je ne peux que vous recommander de lire ce bouquin ! J’ai adoré ma lecture de ce roman, c’était fluide même si certains chapitres sont un peu plus lents, les personnages dépeints par l’autrice sont tout en nuance de gris et le fond féministe du roman ne m’a pas déplu, loin de là. D’ailleurs, j’ai résisté à la tentation de dévoré Le chant d’Achille dans la foulée mais je me le garde pour plus tard 😉

En bref, une très bonne lecture immersive que je vous recommande !

.

.

« Une cage dorée restera toujours une cage. »

.

.

Et vous, avez vous lu ce livre ? Si oui, qu’en avez vous pensé ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s