Chroniques

Red Rising, Tome 1

Titre : Red Rising – tome 1
Auteur : Pierce BROWN
Éditions : Hachette
Nombre de pages : 476

.

Synopsis « J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »

Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.

Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.

Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

.

.

Mon avis : Aujourd’hui, je vais vous parler du premier tome de la saga de Pierce Brown, à savoir Red Rising. C’est un livre qui traîne depuis une éternité dans ma bibliothèque, tout simplement parce qu’au fur et à mesure des années, de nouveaux tomes sortaient et je pensais naïvement que la saga avait été intégralement traduite mais seul les cinq premiers tomes l’ont été et je ne sais pas si le sixième tome qui est sorti l’été dernier en VO  sera bel et bien le dernier mais je l’espère car j’aimerai beaucoup ne pas avoir commencé une saga qui n’est pas terminée.

Pour vous situer l’histoire rapidement, on va suivre Darrow le personnage principal. Ce jeune homme est en fait un bas-Rouge, ce qui signifie dans cette société qu’il est littéralement au plus bas de l’échelle et il s’avérer qu’il va intégrer « la rébellion » et ainsi être transformé en Or afin qu’il intègre le haut de la société. Pour cela, il va entrer dans une école qui ne prend que la crème de la crème des jeunes Ors et il va gentiment, mais surement s’y faire une place. Ce personnage, je ne sais pas quoi penser de lui : tantôt je l’apprécie et adhère à ses idées, tantôt je me dis que vraiment il est très orgueilleux et qu’il a oublié le pourquoi du comment il est là. Malgré tout, c’est cette dualité qui fait qu’on est pris dans le récit et que l’on veut avancer avec Darrow : on veut savoir où il va aller, comment il va mener sa barque…

Pour tout vous avouer, les cinquante/cent premières pages ont été assez compliquées à lire car j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire. Il y a énormément d’informations, de descriptions, de personnages aussi  et vraiment le début du livre qui nous propose une représentation de la pyramide de l’organisation de la société m’a bien aidé.

Une fois entrée et plongée grandement dans l’histoire, j’ai vraiment adoré ce que j’ai lu. Je n’ai pas dévoré ce bouquin puisqu’il m’a fait plusieurs jours, mais j’étais plongée dans l’histoire un peu comme lorsque l’on regarde un épisode de Game of Thrones. D’ailleurs le parallèle va continuer puisque je vous préviens : ne vous attachez pas aux personnages, méfiez vous des protagonistes auxquels vous pourriez vous attacher vu qu’ils pourraient malencontreusement mourir ; les méchants pourraient s’avérer gentils et inversement…

Cette histoire est prenante, c’était un récit haletant. Je ne dirai pas que c’était fluide puisque tout au long de l’histoire il y a énormément d’informations qui s’accumulent, mais c’était vraiment captivant ! J’ai beaucoup aimé les nombreux revirements de situation, il ne faut vraiment pas louper une ligne de ce récit. De plus, j’ai trouvé l’écriture immersive, de ce fait j’ai eu l’impression d’être à l’école avec Darrow et les autres.

J’ai apprécié la structure du livre, à savoir qu’il est divisé en quatre parties distinctes. C’est dynamique, c’est prenant, c’est palpitant. Tous les personnages sont bien construits, j’ai mes petits chouchous d’ailleurs. Dans l’ensemble, c’était une très bonne dystopie et j’ai hâte de découvrir le reste de la saga. Je regretterai presque de ne pas avoir sorti ce bouquin plus tôt de ma PAL, et en même temps sachant que le sixième tome n’a pas encore été traduit je me dis que d’ici que j’atteigne cet opus une date aura peut-être été annoncée !

Si je pousse ma chronique un peu plus loin que d’habitude, je dirai que ce livre nous amène à nous poser pas mal de questions sur la société, aussi bien celle présentée dans cette saga, que la nôtre. Quelques parallèles sont faisables entre les deux et si je ne vais pas m’appesantir sur notre société actuelle, je voudrais revenir sur mon ressenti pendant cette lecture : est-ce qu’il vaut mieux être tout en bas de la pyramide, avoir une certaine liberté et savoir qu’il y a des limites mais être libre de penser, de mener sa vie tranquillement tout en connaissant les limites ; ou alors vaut-il mieux être au sommet de la pyramide et à l’inverse croire que l’on a toutes les libertés et aucune limite, alors qu’en fait on est entravé de limites et de contraintes que l’on ne voit pas mais qui découle de la course au pouvoir des Ors…

En bref, une très bonne lecture. L’histoire est prenante, dynamique et captivante, d’ailleurs j’ai hâte de lire la suite qui j’espère sera à la hauteur de ce premier tome !

.

.

« J’ai été forgé dans les entrailles de ce monde cruel. Trempé dans la haine. Affûté par l’amour.« 

.

.

Et vous, avez vous lu ce livre ? Si oui, qu’en avez vous pensé ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s