Acquisitions Livresques

Autoboyographie

Couverture du livre : Autoboyography
Titre : Autoboyographie
Autrices : Christina Lauren
Éditions : Hugo Roman
Nombre de pages : 395

.

Synopsis : Lorsque la famille de Tanner Scott quitte la Californie pour le plus traditionnel État de l’Utah, le jeune homme se rend à l’évidence : il va falloir rentrer dans le placard à nouveau. Après tout, il ne lui reste plus qu’un semestre à tirer avant la liberté (comprendre : fuir ce patelin dès que possible).

C’est alors que sa meilleure amie Autumn lui lance un défi : le prestigieux Séminaire de Provo High. Un programme où les étudiants ont quatre mois pour rédiger un roman. Challenge accepté !

Et Tanner ne regrette pas son choix. Il ne lui a fallu que quelques secondes pour repérer Sebastian Brother, le petit prodige – et accessoirement mormon – qui a remporté le Séminaire haut la main l’année passée. Et quelques semaines pour tomber éperdument amoureux de lui…

.

.

Mon avis : Est-ce qu’à la fin de ce livre j’ai été chamboulée ?! Oui, sans aucun doute !!
Est-ce que j’ai pleuré pendant ma lecture ? Possible…
Est-ce que vous devez lire ce livre ? Je vous le conseille fortement, ce serait dommage de passer à côté d’une si belle histoire !

J’ai adoré cette lecture, j’aime toujours autant la plume de ces deux autrices et surtout j’ai aimé savourer chaque page de ce roman et lutter pour ne pas le dévorer alors que le texte est addictif !

Dans ce livre j’ai adoré les protagonistes principaux mais également la plupart des personnages secondaires. J’ai aimé que Tanner soit un jeune homme qui s’assume. J’ai beaucoup aimé le personnage d’Autumn qui est une super meilleure amie mais les personnages secondaires qui remportent la palme des meilleurs parents sont les parents de Tanner ; franchement des parents intelligents, ouverts d’esprit et aimants comme eux il en faudrait bien plus dans notre monde actuel… À l’inverse, même si Sebastian est un personnage que je n’ai pas détesté je n’ai pas autant accroché avec lui. Tout comme je n’ai pas accroché du tout avec sa famille mormone. Qu’on se le dise, les croyances et les religions appartiennent à chacun mais je fais partie de ces personnes qui pensent que ces croyances et religions ne doivent pas non plus diriger nos vies et qu’en aucun cas elles doivent être source de déchirement au sein d’une famille…

En parlant de religion, je trouve que les autrices ont très bien appréhendé ce sujet : les différents personnages nous apportent différents points de vue, la mère de Tanner en parle avec colère, les parents de Sebastian avec conviction, Autumn comme d’un truc qu’elle faisait avant le décès de son père ou Sebastian lui-même pour qui la religion est apaisante… A aucun moment il n’est question de jugement et c’est en ça que ce livre est une pépite, parce qu’il fait réfléchir à propos d’un sujet important.

Ce livre et cette histoire sont vraiment des messages de tolérance et d’amour et franchement ça fait un bien fou parce que même si c’est une belle histoire il y a eu des hauts et des bas qui reflètent selon moi plutôt bien la réalité des choses.
Un grand chapeau aux autrices et à la traductrice pour ce magnifique récit !

En bref, un roman émouvant qui m’a prit aux tripes. Cette histoire est un réel coup de cœur mais c’est surtout un message d’amour, de paix et de tolérance !!!

Un grand merci aux éditions Hugo&Cie pour l’envoi de ce roman et pour la dédicace.

(Je pense sincèrement que ma chronique n’est pas à la hauteur de la beauté de ce texte…)

.

.

« Il y a soixante ans, ils auraient été aussi outrés si tu avais ramené une fille noire à la maison. Elle aurait eu les bons organes, mais pas la bonne couleur de peau. Tu vois le ridicule ? Ce n’est pas penser de façon indépendante ; c’est décider comment aimer ton enfant, ton propre enfant, à cause d’enseignements périmés.« 

.

.

Et vous, avez vous lu ce livre ? Si oui, qu’en avez vous pensé ?

4 réflexions au sujet de « Autoboyographie »

  1. Merci ☺️
    Vu les émotions que j’ai ressenti pendant cette lecture, je suis bien contente si ma chronique a réussi à te donner envie de lire ce bouquin parce que franchement j’y ai passé du temps pour essayer de retranscrire mes sentiments…
    Bisous

    J'aime

  2. Maintenant que j’ai terminé ma lecture, je peux commenter ta chronique ! 😛
    J’ai apprécié ma lecture ! C’est un fait ! 😛 En revanche, je ne peux pas dire qu’il s’agit d’un coup de coeur ni d’une pépite. Des petites choses m’ont dérangés genre la présence bien trop importante de la religion dans l’histoire et finalement, le manque de rebondissements… Je m’attendais tellement a un échange de mots à travers des livres interposés avec toute ces histoires de parutions de bouquins que j’ai presque été déçue de la fin ! ^^ En comparaison, j’avais préféré Moi, Simon. 🙂
    Ca reste une bonne lecture, avec des personnages touchants & interessant (comme toi Sebastian ne m’a pas emballée… ^^).
    Bisous ❤

    Aimé par 1 personne

  3. Bizarrement (mais en même temps ça signifie que je te connais suffisamment) je me doutais bien que l’omniprésence de la religion dans ce livre serait un frein pour toi et je le comprends parfaitement, surtout comme tu dis qu’il n’y a pas énormément de rebondissements…
    Contente de lire que je ne suis pas la seule que Sebastian n’a pas emballé 😂
    « Moi Simon… » c’était aussi une super histoire 😉
    Bisous 💚

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s